Elisabeth RUCHETON : « L’IGS-RH m’a permis de comprendre le fonctionnement d’une entreprise et ses enjeux »

Catégories Le coin des anciens Publié le Le

Diplômée de l’IGS-RH en 2003, Elisabeth RUCHETON a su faire son petit bonhomme de chemin et devenir une spécialiste du recrutement. Aujourd’hui, elle est chasseur de têtes, mais surtout Présidente du cabinet HEZARD & Associés, qu’elle a créé il y a maintenant cinq ans. Elle est la première à se confier, dans le coin des anciens…

Quel a été votre parcours, depuis la sortie de l’IGS ?

Le recrutement a toujours été l’une de mes disciplines préférées à l’IGS-RH. J’ai donc effectué mon stage de fin d’études au sein d’un service recrutement, et je n’ai finalement jamais quitté ce domaine !

Après une petite année passée à Londres, pour perfectionner mon anglais, je suis rentrée en France, pour intégrer Michael Page. Mon expérience, au sein de ce cabinet, fut très formatrice. Cela m’a permis d’acquérir les fondamentaux du métier de Consultant en Recrutement, au sein d’un environnement très compétitif et très orienté « business ».

J’ai décidé, par la suite, de saisir l’opportunité de créer un service recrutement, au sein d’une SSII qui n’en avait pas encore. Ce fut un challenge passionnant, de devoir mettre en place des processus, une stratégie et de monter toute une équipe !

Au bout de cinq ans, ayant la satisfaction d’avoir monté un véritable service recrutement de cinq personnes, je fus chassée par un cabinet, pour prendre la Direction du recrutement, au niveau international, d’une société d’ingénierie de 1 000 personnes. J’avais pour responsabilité de mettre en place et de déployer une stratégie du recrutement en France, en Angleterre et en Allemagne.

Avec une équipe de 20 personnes dispersées en France et à l’étranger, je devais mettre en place une politique commune du recrutement, tout en prenant en compte les spécificités de chaque agence. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que j’étais prête pour créer ma propre société !

HEZARD & Associés est un cabinet de chasseurs de têtes. J’ai tenté cette aventure il y a cinq ans, et nous sommes aujourd’hui sept salariés. Et depuis notre création, nous connaissons une croissance exponentielle !

 Quelle relation entretenez-vous avec les anciens de l’IGS-RH ?

 Je suis toujours en contact avec un petit groupe de copains, mais c’est surtout à l’IGS-RH que j’ai rencontré mes deux meilleures amies : Domitille et Solène. Elles ont, d’ailleurs, été mes témoins de mariage.

 J’interviens, également, ponctuellement pour des partages d’expériences, auprès des étudiants de l’école.

 Si vous deviez donner un conseil aux étudiants actuels, lequel serait-ce ?

 De faire des stages et de s’impliquer ! Les RH représentent un métier passion. Soyez créatifs !

Les valeurs de l’IGS-RH vous accompagnent-elles toujours ?

Je n’ai, finalement, jamais travaillé dans un service RH, au sens large de la fonction. En revanche, les valeurs sociales et la rigueur, demandées par cette discipline, m’ont toujours accompagnée.

Quel enseignement avez-vous retenu de votre passage à l’IGS-RH ?

Le Droit Social est, peut-être, l’enseignement qui m’a toujours servi, dans toutes mes expériences. Connaître les fondamentaux est un atout indéniable !

Votre parcours est-il celui que vous aviez imaginé, en rentrant à l’IGS-RH ?

Je le pense. J’ai toujours eu un esprit entrepreneurial, mais ce sont mes expériences professionnelles qui m’ont permis de développer mon expertise.

Quelle a été votre plus grande mésaventure à l’IGS ?

Il n’y a rien qui me revienne. Je ne pense pas avoir connu de grandes mésaventures à l’IGS, lorsque j’y étais. Et tant mieux !

Racontez-nous la journée la plus étonnante que vous ayez vécue, en tant que professionnelle de la Fonction RH.

Je pense que c’est lorsque l’agence pour la reconversion des Généraux militaires, au domaine civil, m’a appelée. J’ai été contactée pour accompagner des Généraux, en fin de carrière militaire, voulant continuer à travailler dans le civil.

Vous êtes alors face à des Généraux ayant eu une brillante carrière militaire et ayant dirigé des milliers d’hommes, mais n’ayant aucune expérience pour passer des entretiens d’embauche dans le civil. Imaginez présenter les faces cachées de LinkedIn à des Généraux ! Ce fut une journée mémorable, et surtout passionnante !

Pourquoi recommanderiez-vous l’IGS-RH ?

Au-delà d’un apprentissage approfondi des fonctions Ressources Humaines, l’IGS-RH m’a permis de comprendre le fonctionnement d’une entreprise et ses enjeux ! Aujourd’hui encore, je sollicite beaucoup l’IGS-RH pour développer mon réseau professionnel, et développer mon activité !

NOTEZ CET ARTICLE : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Chargement

A découvrir dans la même rubrique