Le portrait décalé de Pierre-Marie Argouarc’h

Catégories Comptes-rendus Publié le Le

À l’occasion des Jeudis de l’IGS, cycle de conférences organisées sur notre campus parisien, les étudiants ont la chance de rencontrer de grands acteurs des Ressources Humaines. Afin d’introduire chaque personnalité à l’audience, un élève se dévoue pour réaliser une présentation un peu particulière, en guise d’amuse-bouche. Voici, donc, le portrait décalé de Pierre-Marie Argouarc’h, Directeur des Ressources Humaines de la Française des Jeux.

Monsieur Argouarc’h « Demat, degemer mat e IGS-RH », veuillez m’excuser pour cette prononciation certainement fausse. Pour les non bretons, comme vous l’aurez certainement deviné, cela veut dire «bonjour et bienvenue à l’IGS-RH».

Cette semaine, j’ai la lourde tâche de réaliser votre portrait, Monsieur Argouarc’h, j’en suis très honorée mais un peu stressée puisque lorsque j’ai décortiqué votre profil Linkedin, qui je tiens à le préciser est très détaillé, j’ai découvert un homme passionné, entrepreneur et « #fier d’être DRH ».

Avant de commencer j’ai une faveur à vous demander : Serait-il possible, s’il vous plaît, de nous fournir à moi et mes camarades les numéros gagnants du prochain tirage. Vous le voyez, nous ne sommes pas très nombreux, quelques dizaines de millions d’euros suffiraient à notre bonheur. Vous n’êtes pas obligé de me les donner : mais j’ai mis dans ma présentation un certain nombre de chiffres… n’hésitez pas à hocher la tête vigoureusement, dès que l’un d’eux sera bon… Je compte sur vous !

Commençons par le début et examinons votre parcours à la loupe.

On peut dire que vous êtes chanceux : Après un cursus en droit de 3 ans, vous obtenez un DESS Management des Ressources Humaines à la Sorbonne et vous débutez votre carrière chez SAPSER, une entreprise de manutention non portuaire.  Vous poursuivez dans le monde de l’assurance pendant près de 16 ans. Vous êtes successivement Directeur des Ressources Humaines, Directeur du Développement et DRH / communication. Jusque-là, on peut dire que vous êtes favorisé par le hasard.

Puis changement radical à tribord (vous noterez mon champ lexical du marin, puisque vous êtes breton), vous laissez de côté les sinistres et les risques pour rejoindre le bricolage et l’agroalimentaire, et intégrer le Groupe des Mousquetaires. Vous passez de « génération responsable » à « Tous unis contre la vie chère » avec toujours la même envie : mener une politique du changement.

Vous restez un peu moins de 4 ans chez Intermarché, Netto, Bricomarché, Brico Cash, Roady et Poivre Rouge avant de vous décider à rebattre les cartes.

En 2008 (ou en 2008, comme vous préférez… n’hésitez pas à hocher tête… N’oubliez pas nous comptons tous sur vous…), vous touchez le gros lot puisque vous intégrez le Groupe de la Française des Jeux et devenez le DRH de la transformation. Vous n’êtes pas un DRH « classique » au sens terme, mais vous êtes un Directeur des Relations Humaines. Pourquoi « Relations » ? parce que vous gérez des « talents » et non pas des ressources. Vous avez osé changer de « titre » cela montre votre goût pour le risque, l’innovation et le changement. Et cela fait donc 9 ans que vous travaillez pour cette belle entreprise généreuse qui, avec 6 numéros, transforme la vie des gens.

Vous êtes l’homme de la situation, jackpot pour la FDJ qui a fait appel à vous pour gérer la transformation digitale du groupe. Depuis votre arrivée, vous avez réformé la façon de travailler en créant notamment un lieu atypique nommé « Asap » (As soon as possible) qui consiste à travailler de façon collaborative et à laisser libre champ à sa créativité. Vous avez également mis en place un FDJ scope qui est un baromètre social interne dont le but est de mesurer l’ambiance et d’être à l’écoute de vos collaborateurs. Avec 1400 salariés (14 – 00, comme vous préférez… je suis déçue… Vous ne hochez pas beaucoup la tête…), j’imagine que l’enjeu est de taille… Surtout que le Loto et ses 40 ans d’existence est une institution pour tous les français. Je suis d’ailleurs surprise qu’aucun candidat à la présidentielle n’ait proposé aux 47 millions d’électeurs, une mesure concernant ce jeu emblématique.

Parallèlement à votre carrière professionnelle très riche, vous êtes président du Mouvement de la Génération RH, détrompez-vous, ce n’est pas un nouveau parti politique mais bien un club qui rassemble les professionnels RH. La démarche est de valoriser la fonction RH et de lutter contre les critiques et le DRH-bashing qui font rage dans certains milieux. Vous avez d’ailleurs lancé le hashtag « Fier d’être DRH » à travers une vidéo publié le 18 février dernier dans laquelle vous dites que le DRH est  «l’agent du comportement humain» et qu’il doit peser dans les décisions stratégiques puisqu’il est au carrefour de la transformation.

Je pourrai rajouter beaucoup d’autres informations, notamment le fait que vous avez été récompensé en 2009 par le prix du DRH entrepreneur, l’équivalent des césars dans notre profession. La statuette vous attend dans le bureau du directeur.

Je vous laisse la parole pour nous emmener à bâbord et à tribord dans votre bateau FDJ pour affronter les vagues du changement et de la transformation du monde RH et de nous rendre fier d’être de futurs DRH… Et si durant votre conférence, vous lâchiez malencontreusement une série de 6 chiffres, vous pouvez compter sur notre discrétion.

Nos étudiants sont à bord et près à effectuer avec vous ces 2 heures de traversée.

Très bonne conférence et encore merci d’être avec nous ce matin.

Portrait réalisé par Cécilia Lemaire

NOTEZ CET ARTICLE : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Chargement

A découvrir dans la même rubrique