Le portrait décalé de François ABRIAL

Catégories Comptes-rendus Publié le Le

À l’occasion des Jeudis de l’IGS, cycle de conférences organisées sur notre campus parisien, les étudiants ont la chance de rencontrer de grands acteurs des Ressources Humaines. Afin d’introduire chaque personnalité à l’audience, un élève se dévoue pour réaliser une présentation un peu particulière, en guise d’amuse-bouche. Voici, donc, le portrait décalé de François ABRIAL, Directeur des Ressources Humaines du Groupe Air Liquide et DRH de l’année 2016.

François Abrial, bonjour. Quel honneur pour nous de vous recevoir ! Quelle angoisse pour moi de vous présenter. Car l’IGS aime bien recevoir des Grands DRH comme vous, mais pour nous – pour moi – c’est l’horreur. On se dit qu’on a envie de marquer les esprits, voyez-vous, de vous surprendre, de vous oxygéner l’esprit avant de monter sur scène, mais finalement je risque plutôt de me liquéfier… Remarquez, c’est aussi votre rayon…

Alors je me suis dit que je pourrais aussi profiter de votre présence, pour vous faire passer un entretien de recrutement… Un truc un peu gonflé… à l’hélium, voyez-vous ! Vous croyez que ça ferait bien dans mon CV, de dire que j’ai tenté de recruter le DRH de l’année 2016 ?

Comme pour tout entretien un peu solide, j’ai essayé de me préparer. Et j’ai cherché. Bien évidement Éric Le Deley, notre Directeur m’a confié la tâche sans me dire que vous étiez absent de LinkedIn.

On trouve des homonymes avec un vague air… de famille, des synonymes qui n’avaient l’air… de rien et même des antonymes qui semblaient à bout de souffle. Mais à votre sujet, rien ! Même Pulse ne vous trouvait pas !

J’ai regardé sur le site d’Air Liquide, sans plus de réponses. Je commençais à désespérer, me disant que j’allais être obligé de brasser de l’air pendant tout l’entretien, quand soudain, je suis tombé sur Cadremploi, qui m’a donné quelques éléments de réponse…

Surfant sur le vent de cette découverte, et sans me dégonfler, j’ai donc poursuivi mes recherches, afin de maîtriser votre CV, et de vous faire passer un entretien décoiffant.

Et j’ai découvert que vous n’êtes pas absent de la toile Monsieur Abrial. Mes stages en cabinet de chasse m’ont aidé à glaner des infos ! Début de carrière chez Danone, dont je vous laisse le choix de donner la date à mes collègues étudiants – je ne veux pas de problèmes voyez-vous – en France et au Mexique… Quelle idée le Mexique !?

J’ai aussi appris que vous aviez commencé par des fonctions commerciales. Puis vous entrez chez Air Liquide, pour créer et lancer une entité spécialisée dans la logistique de produits alimentaires et médicaux, notamment grâce à l’azote… et au gaz carbonique. Et là, je vous tire mon chapeau : vous avez réussi à concilier votre emploi chez Danone avec vos fonctions chez votre nouvel employeur ! Vous avez mis de l’air dans les yaourts. Ça doit être ce qu’on appelle des yaourts brassés…

En tout cas, vous avez l’air d’avoir réussi sans vous liquéfier, puisque deux ans plus tard vous vous envolez pour devenir DR et puis DG d’une filiale Europe.

Mais jusque-là… Pas de RH… Enfin si… Parce que vous devenez Directeur adjoint des RH du Groupe en 2003. Avez-vous pensé, à l’époque, à la formation IGS en trois ans, pour vous mettre à niveau ? Entre temps, vous avez aussi occupé le poste de directeur de la zone Afrique / Moyen-Orient, qui comprend environ 2 000 collaborateurs dans plus de 30 pays.

J’aurais pu m’arrêter là, vous vous en doutez bien, mais je voulais être vraiment calé pour vous faire passer votre entretien. J’ai donc plongé dans les eaux profondes de l’Internet. Et là, que vois-je ? Hé bien vous venez d’acquérir l’Américain Airgas, pour une coquète somme de 12,5 milliards d’euros… Vous ne manquez vraiment pas d’air : racheter votre principal concurrent ! Ce qui a en plus valu à votre PDG d’être nommé manager de l’année.

Dites-moi, chez Air Liquide, vous avez prévu de laisser gagner les autres l’année prochaine, parce qu’à force de leur souffler tous les trophées, il faudra mettre les autres candidats sous assistance respiratoire…

Bref ! Après cette apnée dans votre parcours, je respire à pleins poumons et vous dis sans reprendre mon souffle, qu’avec un DRH commercial, globetrotteur, qui déploie SAP sur le secteur France, vend du gaz médicamenteux, lance une nouvelle filiale en parallèle et gagne le trophée de la rock-star 2016, hé bien Air Liquide est une entreprise bien chanceuse. Car, et j’en suis sûr, vous êtes l’homme de la situation : capable d’assurer le lien entre performance économique et performance sociale.

Je suis ravi de vous accueillir aujourd’hui à l’IGS. Bienvenue.

Et alors, pour cet entretien… Peut-être que vous pourriez commencer par nous donner trois qualités et trois défauts… Non. Je plaisante ! Je suis ravi de vous accueillir aujourd’hui à l’IGS.

Portrait réalisé par Antoine MARTIN

NOTEZ CET ARTICLE : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Chargement

A découvrir dans la même rubrique