Laurent PERNELLE : « Les recruteurs du 21e siècle n’ont plus le choix… »

Catégories Tendances RH Publié le Le

Laurent PERNELLE, Responsable de la Marque Employeur chez Allianz France, est intervenu à l’IGS-RH, dans le cadre d’une conférence sur les réseaux sociaux. Dès la fin de sa présentation, je me suis rué sur l’expert, afin de l’interroger et de lui soumettre LE Questionnaire. Voici ses réponses.

Quelle est la situation la plus insolite à laquelle vous avez été confronté, au cours de votre carrière dans les Ressources Humaines ?

Un entretien de recrutement, en 2007. J’ai tellement mis à l’aise le candidat, en lui expliquant que s’il était tendu pendant l’entretien il me ferait des réponses stéréotypées, qu’en moins de dix minutes, il s’est mis à me tutoyer, comme si nous étions amis. Il ne faut tout de même pas abuser, je ne l’ai pas recruté.

Quel est le mot que vous utilisez le plus, au quotidien, dans le cadre de votre travail, et pourquoi ?

« Transformation digitale des équipes RH ». Pourquoi ? Parce que c’est un enjeu majeur ! Et je ne parle pas de déployer des outils digitaux, je parle d’accompagner les équipes dans leur changement de posture, pour mieux aborder cet enjeu. Un exemple que j’aime bien concerne les recruteurs du 20e siècle, qui se contentent de poster des offres sur leur site carrière en attendant que les candidats postulent. Le problème est que les candidats, et je parle bien ici des meilleurs talents, il faut aller les chercher sur leur territoire. Et aujourd’hui, leurs terrains sont les réseaux sociaux. Les recruteurs du 21e siècle n’ont plus le choix, ils doivent évoluer et devenir des influenceurs et des chasseurs.

Quelle a été la première fois où vous vous êtes senti utile, en travaillant dans les Ressources Humaines ?

Lors de mon premier recrutement, en 2004. Après 18 ans d’expérience en finance de marché, j’ai fait le choix d’une reconversion en RH et ce premier recrutement était la preuve que j’étais en mesure de le faire, et de m’éclater dans ce nouveau métier.

Quel est le mot que vous détestez le plus entendre, dans votre travail, et pourquoi ?

« C’est urgent ! ». Tous les sujets, trop de sujets, sont qualifiés « Urgents et Prioritaires », aujourd’hui. Franchement, cet adjectif a plus sa place dans un hôpital, que dans un service RH. Demandez aux candidats qui attendent une réponse, ce qu’ils pensent de l’urgence d’avoir un retour.

Vous êtes DRH, votre PDG (ou un génie) vous accorde un vœu. Quel serait votre vœu ?

Des euros ! Beaucoup d’euros ! J’ai toujours dit que l’on ne pilotait pas les projets par les budgets, mais soyons honnêtes, avec des budgets souvent très réduits dans les DRH, il est difficile d’innover ! Et en RH, innover c’est se mettre au service de nos clients que sont les collaborateurs et les candidats.

NOTEZ CET ARTICLE : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Chargement

A découvrir dans la même rubrique